Qu’est-ce que le social selling?

Encore appelée social selling, la vente sociale est cette démarche qui consiste à utiliser divers types de réseaux sociaux, afin d’effectuer des ventes. Facebook, Linkedln, Twitter… le social selling consiste à exploiter vos réseaux sociaux, dans le but de trouver des meilleures perspectives, établir des relations de confiance avec les clients, et arriver à pouvoir facilement et rapidement atteindre vos objectifs de vente. En effet, cette technique marketing de vente permet d’obtenir de meilleures performances de prospections, tout en palliant aux besoins des appels à froid. De cette manière, il sera plus évident de tisser des liens entre vous et la clientèle avec laquelle vous échangez régulièrement sur les mêmes réseaux sociaux.

Nous pourrons retenir comme meilleure définition du social selling la définition trouvée par l’agence Digital Corsaire :


Le Social Selling est un processus d’interpellation, d’écoute et d’interaction avec des personnes via les réseaux sociaux afin de les accompagner dans leur prise de décision d’achat.

Les quatre points importants sur lesquels repose le social selling

  • La création d’une marque professionnelle.

Aujourd’hui, le monde des acheteurs B2B est très prisé. Car, de manière générale, ces derniers préfèrent faire des partenariats avec des fournisseurs fiables. Alors, lorsque vous avez une marque professionnelle forte, cela dénote que vous êtes un acteur présent à qui on peut faire confiance. De cette manière, vous aurez davantage de demande de prospects, et donc par équivoque, une meilleure performance côté communication.

  •  Être en relation avec les meilleurs prospects

Plus efficace que les ventes traditionnelles, le social selling vous permettra de trouver et d’obtenir plus rapidement les contacts des prospects. En effet, une étude a prouvé que plus de 70% des acheteurs sont plus disposés à échanger directement sur les réseaux sociaux  avec les prestataires et les  prospects qui répondent le mieux à leurs critères établis à l’instar de leurs rôles et du  fonctionnement de leurs secteurs d’activité.

  • Engagez-vous avec des idées

Il  est important de vous positionner comme expert. Pour ce faire, n’hésitez pas à partager des contenus pertinents, tout en commentant les alertes d’actualités courantes. Cela vous donnera une certaine crédibilité, et vous aidera à développer votre marque professionnelle. Ainsi, en vous connectant avec des informations pertinentes et des opportunités, vous augmentez votre visibilité auprès des acheteurs B2B, qui répondront de plus en plus facilement.

  • Pensez à construire des relations de confiance

Il est important que vous développiez une relation de confiance avec les prospects. Pour y arriver, le moyen le plus simple est de partager le plus souvent possible, vos avis sur les informations pertinentes, traitant des problèmes courant dans le monde. Faites de votre mieux pour avoir de très bonnes conversations avec les différents prospects, tout en gardant à l’esprit de mettre les besoins du potentiel client en avant. De cette manière, vous ferez le maximum de ventes possible.

Mesurer le succès de la vente sociale

Le social selling a la capacité de pouvoir être quantifié. Ainsi,  afin d’arriver à mieux comprendre la valeur du social selling, LinkedIn a conçu et mis à votre disposition un indice de mesure unique en son genre : le Social Selling Index, qui n’est autre que l’indice de vente sociale. Ainsi, sur LinkedIn, votre indice de social Seclin est évalué sur une échelle de 0 à 100. Cette évaluation est alors  fonction de l’ensemble de vos activités sur linkedln, ayant un trait ou un rapport direct avec les 4 points importants sur lesquels repose le social Seclin. Ainsi, en faisant une analyse, nous avons pu constater une forte relation entre d’une part le système d’atteinte des objectifs de vente, et d’autre part les représentants, ayant un indice de social Seclin élevé. Alors selon nos études nous avons pu relever que les représentants ayant un indice de social Selling élevé ont :

  • 45% d’opportunités de vente en plus.
  • 51% sont plus susceptible d’atteindre leur quota de vente
  • 78% des vendeurs sociaux ont des prix moins élevés que ceux qui n’utilisent pas les réseaux sociaux.
  • Ils ont 3 fois plus de chance d’accéder à des clubs.